Les bienfaits du café pendant la course

Les jus de fruits : leurs concentrations en sucre son variables, et ne sont pas inscrites systématiquement sur les étiquettes. Par ailleurs, certains jus de fruits sont très laxatifs, comme le jus de raison ou pommes. D’autres sont peu désaltérants, comme les nectars d’abricot ou les jus de poire ou d’ananas. Il est préférable de contrôler soi-même la concentration en sucre et d’éviter ces boissons à l’effort.

Les sodas : ils sont très concentrés en sucre rapide, soit 105g par litre ou 35g pour une canette. Ces boissons sont donc déconseillés avant l’entrainement de musculation. Elles ont aussi un pH acide et de plus, étant gazeuses, elles sont à proscrire à l’effort.

Les boissons à base de cola : comme les sodas, elles sont très riches en sucre et en gaz ; elles ont un ph acide et de plus elles contiennent de la cafeine. Elles sont déconseillées à l’effort.

Le café pendant la course à pied

Le café : cette boisson, riche en caféine, fait partie des substances préférées des coureurs.

Le café n’a pas de valeur énergétique. Il contient du potassium, du magnésium, de la vitamine B2 et PP. Il est recherché par le sportif pour les effets de la cafeine : celle ci augmente le rythme cardiaque, la pression artérielle et le débit urinaire; le café est diurétique et déshydratant. La caféine augmente la vigilance mais stimule le stress, l’anxiété. Son action tonifiante dans le corps dure environ 6 heures.

La caféine est aussi employée par les sportifs pour augmenter l’utilisation des acides gras au cours de l’effort. Cependant, pour obtenir cet effet, la consommation de café doit être excessive et dans ce cas les effets négatifs de la cafeine chez le coureur sont plus importants que les bénéfices.